Le collier de la reine (5)

Dans l’art de la cambriole, la valeur n’attend pas le nombre des années ! C’est le moins que l’on puisse dire alors qu’une nouvelle fois, Maurice LEBLANC réussit à concocter un joli problème de « chambre close »…

Le Collier de la Reine, ou comment Arsène Lupin, du haut de ses six ans, a débuté dans la profession par un coup de maître en dérobant à son cousin, le duc de Dreux-Soubise, le fabuleux bijou.

Pour tout savoir, lire les pages 319 à 325 du n° 15 de la revue Je sais tout (Avril 1906) illustrées par Mario PEZILLA :

L’histoire s’inspire d’un livre ayant eu un certain succès à l’époque : L’affaire du collier de Frantz Funck-Brentano (1901) à moins… qu’il ne s’agisse du roman d‘Alexandre DUMAS : Le collier de la Reine, suite de Joseph Balsamo, comte de Cagliostro !

Avec le quatrième concours, les choses se gâtent pour le bel Arsène :

« A quelle grande escroquerie du siècle Arsène Lupin va se trouver mêlé ? Quel personnage y jouera-t-il ? Quel bénéfice y trouvera-t-il ? Deux noms et un chiffre doivent constituer la réponse »

La réponse est impossible à trouver pour nous, lecteurs actuels, car la nouvelle s’inspire d’un fait divers de l’époque, une escroquerie organisée par une certaine Thérèse Humbert !

Suite au prochain numéro…

ment votre…

A. Lupinès

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :