DEROUARD, Jacques (2)

Citoyen normand, membre du Cymbalum Pataphysicum, Jacques DEROUARD est professeur de lettres. Il est aussi l’auteur de préfaces aux aventures d’Arsène Lupin (collection « Les Intégrales du Masque ») et d’un documentaire TV sur Maurice LEBLANC (série « Un siècle d’écrivains »).

2001 – Dictionnaire Arsène Lupin – Bibliothèque Lupinienne, I (Encrage – collection « Travaux » Alfu n° 41) :

Genre : Dictionnaire

Eh oui, Arsène Lupin a son dictionnaire ! Format : 17 x 24 cm (ép. 2 cm pour 625 gr, couverture cartonnée oblige), 286 pages sur deux colonnes pour le dictionnaire et à l’intérieur : Lupin de A à Z.

Une note humoristique prélude l’ouvrage : « Arsène Lupin ? Mais il y a des gens pour nier que ce soi-disant gentleman-cambrioleur ait réellement existé ! »… « Il existe plus sûrement que Maurice LEBLANC lui-même, sans lequel pourtant il n’aurait pas existé !… Il existe plus sûrement parce que de nombreuses personnes ont lu ses aventures alors que très peu ont eu la bonne fortune de lire la pourtant passionnante biographie de Maurice LEBLANC publiée en 1989 à Paris. »

Mon avis : Comme tout dictionnaire, ne s’use que si l’on s’en sert ! Pas réellement indispensable mais précieux… recense les noms propres cités ou suggérés dans les textes de Maurice LEBLANC en rapport avec Arsène Lupin (je ne saurai dire si il est exhaustif !?)

2003 – Le monde d’Arsène Lupin – Bibliothèque Lupinienne, II (Encrage – collection « Travaux » Alfu n° 44) :

Genre : Il était une fois…

Et maintenant, Arsène Lupin a son encyclopédie ! Format : 16,5 x 23,5 cm (ép. 1,3 cm pour 360 gr, couverture souple avec rabats), 192 pages en 45 chapitres sur le thème de « la Belle Epoque ».

Mon avis : Comme toute encyclopédie, bien pour la décoration ! Pas réellement indispensable mais très amusant… 45 chapitres ou plutôt « voyages » dans le temps où sévissait le bel Arsène, à savoir avant la Grande Guerre (1914-1918). Chaque « voyage » est agrémenté par des illustrations de qualité qui témoignent d’un temps passé où le chapeau-melon était très répandu, les montres : des chronomètres, les scooters : des motocyclettes, les panneaux de signalisation routière étaient « sponsorisés » par le Touring Club de France, la police scientifique découvrait l’anthropométrie. Un temps où Lupin ne demandait que les lèvres de ses nombreuses conquêtes féminines du fait qu’aux éditions Pierre LAFITTE, on ne publiait « que des livres qu’on pût mettre entre toutes les mains » !

ment votre…

A. Lupinès

Publicités

2 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Michel Beaumont
    Mai 09, 2012 @ 13:22:02

    Avis aux amateurs, il ne reste plus à ce jour que quelques exemplaires de l’introuvable… « Dictionnaire Arsène Lupin – tome I », disponibles chez Encrage; merci à vous arne de m’avoir dirigé jadis vers leur site.

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :