RUAUD, André-François

Essayiste spécialisé dans les littératures de l’imaginaire (Cartographie du merveilleuxFolio SF, Le Dictionnaire féeriqueL’Oxymore, Panorama illustré de la fantasy & du merveilleuxles moutons électriques), André-François RUAUD est également romancier, nouvelliste, anthologiste, éditeur (directeur littéraire et homme à tout faire de sa maison d’édition : les moutons électriques) et quand il lui reste un peu de temps… il lit et écoute de la musique.

1996 – Arsène Lupin – HEROS (DLM – collection « Héros » n° 4) :

Genre : Biographie « hérotique »

La biographie des héros au format de poche (enfin presque !) : 11,5 x 21 cm (ép. 1,1 cm pour 138 gr, couverture souple), 128 pages avec plein d’illustrations.

Après une biographie express de Maurice LEBLANC, le livre propose une étude sur l’histoire et l’évolution d’Arsène Lupin, une bibliographie chronologique de ses aventures (le « canon lupinien » en 61 opus), un guide de ses multiples adaptations à la radio, au cinéma et à la télévision, une étude sur d’autres « gentlemen-cambrioleurs » et… le fameux épisode qui manque à toutes les éditions françaises du roman les milliards d’Arsène Lupin.

Mon avis : Avec André-François RUAUD, je dirai qu’enfin Arsène Lupin tient sa véritable biographie ! Maurice LEBLANC, n’ayant su résister aux sirènes de la modernité, retoucha les aventures de son personnage au fur et à mesure des éditions et en modifia certains éléments qui les « dataient » un peu trop (d’où l’intérêt tout particulier des éditions pré-originales !). En restant au plus près des textes originaux, André-François RUAUD s’est attaché à reconstituer toute l’existence d’Arsène Lupin en le suivant, pas à pas, dans le labyrinthe du temps. L’intérêt de ce livre est aujourd’hui moindre car André-François RUAUD a fait beaucoup mieux depuis (voir ci-dessous)…

2005 – Les nombreuses vies d’Arsène Lupin – les moutons électriques – La bibliothèque rouge, premier volume (1ère édition) :

Genre : Biographie « biblique »

La « bible » du héros au format : 17 x 21 cm (ép. 1,8 cm pour 490 gr, couverture souple avec rabats), 328 pages abondamment et richement illustrées.

Après une biographie très précise d’Arsène Lupin, une chronologie quasi mensuelle du gentleman-cambrioleur, vient une biographie express de Maurice LEBLANC, un survol de la Belle Epoque puis, une bibliographie chronologique des aventures lupiniennes (le « canon » en 67 opus… cette fois !). Ensuite, le livre entraine le lecteur dans les vies parallèles d’Arsène Lupin à la radio, au cinéma, à la télévision et dans la bande dessinée, avant de proposer, une étude sur d’autres « gentlemen-cambrioleurs », quatre nouvelles en hommage à l’œuvre de Maurice LEBLANC et toujours… le fameux épisode qui manque à toutes les éditions françaises du roman les milliards d’Arsène Lupin.

Mon avis : Je me répète… avec André-François RUAUD, Arsène Lupin tient sa véritable biographie ! Et avec ce premier titre de « la bibliothèque rouge », collection d’ouvrages originaux à la gloire des grandes figures de la littérature populaire, on pourrait même croire qu’Arsène Lupin a véritablement existé… en bref : un texte de référence qu’accompagne un maximum d’illustrations afin que le lecteur ne puisse échapper à l’atmosphère « Lupin ». En cette année 2005 (date de cette 1ère édition), André-François RUAUD a bien raison de le dire : « Cent ans et pas une ride ! »

2008 – Les nombreuses vies d’Arsène Lupin – les moutons électriques – La bibliothèque rouge, premier volume (2ème édition) :

Genre : Biographie « biblique II »

La « bible » revisitée du héros au format : 17 x 21 cm (ép. 2,3 cm pour 588 gr, couverture souple avec rabats), 352 pages très abondamment et très richement illustrées.

Cette nouvelle édition retravaillée propose une nouvelle biographie détaillée d’Arsène Lupin comme s’il avait existé, intégrant son prédécesseur anglais : Raffles et des éléments biographiques propres à Maurice LEBLANC, Marcel PROUST ou Blaise CENDRARS et également, Sherlock Holmes ! Suit la chronologie mensuelle du gentleman-cambrioleur avant le survol historique de la Belle Epoque et la bibliographie chronologique des aventures lupiniennes (le « canon » faisant plus un… avec 68 opus !). Après quoi, le livre entraine le lecteur dans les vies parallèles d’Arsène Lupin à la radio, au cinéma, à la télévision et dans la bande dessinée, avant de proposer, une étude sur d’autres « gentlemen-cambrioleurs » (à noter une étude sur Simon Templar… Le Saint !) et pour finir, quatre hommages à l’œuvre de Maurice LEBLANC. Cette fois, le fameux épisode qui manque à toutes les éditions françaises du roman les milliards d’Arsène Lupin… manquera aussi à celle-ci !

Mon avis : Je le dis, je le répète… avec André-François RUAUD, Arsène Lupin tient sa véritable biographie ! Celle-ci a été revue et très sérieusement augmentée (environ 50 pages), de façon à intégrer à l’édition précédente les nouvelles trouvailles de son auteur, la documentation visuelle a fait de même (quasiment une image par page !). Le gentleman-cambrioleur n’a toujours pas pris une ride à l’image du presbytère qui n’a rien perdu de son charme, ni le jardin de son éclat !

Signalons pour finir parmi les excellentes nouvelles, en hommage à Maurice LEBLANC, qui concluent les deux éditions, celle de Johan HELIOT (Le rêve d’Amerigo Vespucci) dans la première édition et celle de Jean-François STERELL dans la seconde édition (Elstir à Etretat ou l’improbable rencontre d’Arsène Lupin et de Marcel PROUST… à la recherche d’eux-mêmes !).

ment votre…

A. Lupinès

Publicités

2 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. larocheauxloups
    Sep 24, 2011 @ 14:37:44

    Très intéressant. Je me le procurerais une fois que j’aurais tout lu Lupin. Il y a quelques mois, j’ai téléchargé gratuitement « Les milliards… » avec justement le fameux épisode manquant. Et qu’en est-il du roman « Le dernier amour d’Arsène Lupin », qui serait le dernier écrit par Leblanc? Ce roman existe-t-il vraiment où n’est-ce qu’un mythe?

    FB.

    Réponse

    • arnelupinès
      Sep 28, 2011 @ 21:06:05

      « Le dernier amour d’Arsène Lupin » est inédit à ce jour. C’est un roman auquel Maurice LEBLANC travaillait péniblement en 1937 avec l’aide de sa belle fille Denise. L’histoire est inspirée d’un projet abandonné « Quatre filles et trois garçons » où le bel Arsène, la cinquantaine grisonnante, avait pour identité celle du capitaine Raoul d’Argery, officier de réserve, instructeur bénévole des groupes scolaires de la banlieue Nord de Paris, plus connu sous le pseudo de « capitaine cocorico »… tout un programme !

      NB : En définitive, avec la révision du projet initial, le nom d’emprunt choisit par AL changea et pour cette ultime aventure il fut André de Savery.

      Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :