Vie du blog (1)

Hier, mercredi 27 janvier 2010, le blog a accueilli le 1.000ème visiteur depuis sa création, il y a moins d’un mois.

C’est pour moi, à la fois… une énorme surprise et une très grande satisfaction qui sera, bien évidemment, la source d’une motivation accrue !

Je suis très touché par votre attrait pour cette modeste contribution en hommage au vrai plaisir que Maurice LEBLANC me procure, depuis toujours, par sa lecture et de ce point de vue, comme j’ai eu l’occasion de le dire… il n’y a pas qu’Arsène Lupin !!

J’espère que vous continuerez à trouver dans ces colonnes, matière à intérêt ou de quoi passer, tout simplement, un bon moment…

ment votre…

A. Lupinès

Publicités

11 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. La roche aux loups
    Juin 24, 2010 @ 15:39:52

    Bonjour,

    ah ouais, c’est çà. Çà ne doit pas être de date à date. Et c’est vrai que le personnage est exploité régulièrement, notamment en manga avec Lupin III ou Edgar la Cambriole en France. Voici ce que dit Wikipedia à ce propos:

    « Lupin III (ルパン三世, Rupan Sansei?) est une série de manga et d’anime créée par Kazuhiko Katô (加藤一彦, Katō Kazuhiko?) sous le pseudonyme de Monkey Punch (モンキーパンチ, monkîpanchi?) en 1967 dans Manga Action Weekly. Le héros est présenté comme étant le petit-fils d’Arsène Lupin, le gentleman cambrioleur créé par Maurice Leblanc.

    Le nom Lupin III a posé un problème juridique, car Monkey Punch n’a pas demandé la permission d’utiliser le nom de Lupin aux héritiers de Maurice Leblanc. Finalement un accord a conclu que le nom de Lupin pouvait être utilisé uniquement au Japon. C’est pour cela qu’en France Lupin s’appelle Edgar de la Cambriole ou Edgar détective cambrioleur (pour d’autres pays le nom retenu est Wolf (du latin « lupus » « loup »), ou encore Rupan III qui est la prononciation japonaise de Lupin III). Le nom de Lupin est finalement entré dans le domaine public dans les années 1990. »

    Donc a priori le nom d’Arsène Lupin est libre…

    Super pour Voici des ailes, on attend çà. Lupin, partout et nulle part, hé, hé… Tel Obiwan Kenobi, encore plus fort une fois mort :).

    lupinement, alors.

    Franck.

    Réponse

  2. larocheauxloups
    Juin 23, 2010 @ 16:23:04

    Pas de soucis, chacun fait comme il peut 🙂

    Pour les notions de Gnose glissée à travers les diverses œuvres de certains (/beaucoup) de nos écrivains nationaux, j’ai bien peur il n’y ait aucun fantasme là-dedans. On retrouve les mêmes considérations planquées à travers l’architecture, la peinture (Steinlen, Lautrec, de Vinci), des inventions comme le cinéma, même la BD (Tintin, notamment, certains mangaka style Saint Seiya et autres), et j’en oublie… Mais effectivement, rien n’est visible de fait, il faut aller chercher çà sois-même et c’est tout le jeu. M’enfin…

    Pour le copyright en France, c’est bien 70 ans après la mort de l’auteur pour le domaine public. Dans certains pays c’est plus long, çà peut atteindre 100 ans! Mais effectivement, après il y a le droit liés aux adaptations, je sais que la production de la série avec Georges Descrières a détenu l’exclu sur Lupin pendant un bon moment jusqu’à la production du film de Salomé. Maintenant je ne sais pas du tout ce qu’il en est. Mais je crois que l’arrière petite fille de Leblanc veille au grain.

    Je ne connais pas l’original de Voici des ailes. Çà doit valoir le coup d’œil. Faudra que je lise çà, j’adore moi-même le vélo (en faire sur les chemins de campagne l’été, pas regarder connement le Tour de France à la télé!)

    Bien le bonjour lupin,

    Franck.

    Réponse

    • arnelupinès
      Juin 23, 2010 @ 17:55:02

      Cher ami « loup »,

      Concernant les droits d’auteurs de Maurice LEBLANC, c’est au plus tôt le 1er janvier 2012 (année de décès : 1941, on termine l’année civile en cours et on ajoute 70 ans) sans tenir compte des droits complémentaires que pourraient avoir souscrits les ayants-droits en déposant par exemple le nom d’Arsène Lupin…

      Je ferai un jour (quand !?) un article sur « Voici des ailes » dont l’édition originale date de 1898.

      Hélas, je ne peux transmettre ton bonjour à Lupin, ne sachant pas ce qu’il est devenu depuis 1941 et compte tenu qu’il est né en 1874… on arrive à 130 ans cette année !

      A bientôt cher ami aux « yeux jaunes » et bienvenu au nouvel inscrit du flux RSS de l’Agence

      Arne

      Réponse

  3. La roche aux loups
    Juin 05, 2010 @ 17:39:07

    Oui…

    Je vois que certaines « vérités » ou, plutôt exégèses, qui creusent hors des sentiers battus sont toujours difficilement acceptées.

    Et pourtant… Quand on nomme l’abbé Gélis et Monseigneur de Bonnechose (en français dans l’texte 🙂 ), deux « stars » de cette affaire de Rennes-le-Château ou qu’on donne sciemment de véritables « clés » de lecture par rapport à la langue des oiseaux dès les premiers recueils de nouvelles, çà interpelle.

    Mais c’est tout l’art, que dis-je, le génie du camouflage et de l’anagramme, numérologie ou autre, que mister Maurice manie d’ailleurs avec force malice (-rime en ice-). Comme le disait Jules Bois (poète, romancier et journaliste): « C’est du fantastique exact ». Après, on adhère ou pas, évidemment. Mais il n’y avait pas que Leblanc… C’est ce genre d’oeuvre, puissamment inspirées, qui amènent à voir la réalité de manière un peu plus… large. C’est l’effet miroir, l’aspect double, élargi…

    En tous cas, ce n’est pas uniquement pour çà que je m’évade dans ces aventures passionnantes, personnellement j’y trouve moult autres choses. Mais c’est un aspect intéressant tout de même.

    Ouais, super pour « Ma vie », je me disais tout récemment qu’il y avait sûrement des oeuvres de Leblanc restées inconnues voire non publiées, un peu comme pour J.R.R. Tolkien dont le fils a fait paraître encore un bouquin inédit il y a deux ou trois ans à peine. Incroyable!

    Pour info, Antoine de Caunes, en vrai fan de Lupin et de vélo :), a préfacé une édition de « Voici des ailes » de Maurice Leblanc (Phebus). D’ailleurs, la dernière adaptation de Lupin au ciné (2004) aurait pu être réalisée par lui. Çà lui est passé sous le nez et on a eu droit au patchwork insipide et « blockbusterisant »de Salomé. No comment… Rââââh… Si je pouvais adapter Le bouchon…

    Tenez-nous au parfum de ces découvertes savoureuses, nous ne manquerons pas d’y jeter nos yeux jaunes. J’ai calculé que, Maurice Leblanc étant mort en 1941, son oeuvre tomberait dans le domaine public (donc hors copyright) courant 2011 (selon la loi fançaise, les ayant-droits directs tiennent les droits pendant 70 ans après la mort de l’auteur). Affaire à suivre…

    Filmiquement,

    Franck

    Réponse

    • arnelupinès
      Juin 22, 2010 @ 18:04:07

      Cher ami « loup »,

      Désolé, c’est avec beaucoup de retard que je réponds à ton nouveau commentaire. Enfin, quand je dis je « réponds »… c’est uniquement pour te faire patienter car il me semble intéressant de rédiger un article à ce propos (titre alléchant : le secret perdu de Thibermesnil mais toutefois n’en attend rien de bien neuf car je ne suis pas initié… ) !

      Pour Antoine de Caunes, j’avais la même version. Quant à « Voici des ailes », c’est bien de l’avoir réédité mais je préfère l’édition originale avec les dessins de Lucien METIVET.

      Concernant le copyright c’est plus compliqué que cela en France et particulièrement en ce qui concerne Arsène Lupin…

      Lupinement tien,

      Arne Lupinès

      Réponse

  4. La roche aux loups
    Juin 05, 2010 @ 14:15:49

    Hello!

    Merci des appréciations.
    Fausse route? Mmm, peut-être… Mais crebleu, quelle belle assurance que voilà « Je me méfie de la vérité, elle a toujours double visage ». La sagesse même, pour sûr.

    Nonobstant, ce que racontent Patrick Ferté, Thierry Garnier, ainsi qu’Arnaud de l’Estoile tout récemment, dans leurs ouvrages respectifs consacrés au gentleman, est troublant et élargit singulièrement l’horizon.

    Beaucoup d’indices ou clés « frappantes » menant droit à l’énigme de Rennes-le-Château laissées dans cette œuvre durable et intrigante, notamment dans le savoureux « Herlock Sholmès arrive trop tard » ou encore le final haletant de la Cagliostro (le 1er). Le nom même du héros… Pour ne citer que ces points là, bien évidemment. Mais après, c’est aussi une question de grille de lecture.

    En tout cas, à mon sens effectivement, le mystère lupinien va bien au-delà et n’a pas fini de poser questions.

    Allez, encore quelques montages sur le feu et je ne manquerais pas de venir renifler par ici de nouveau. Sympa ces trouvailles de « Ma vie ». Un blog plein de surprises.

    Merci et longue vie.

    Franck.

    Réponse

    • arnelupinès
      Juin 05, 2010 @ 16:11:06

      Cher ami « loup »,

      Oui, la vérité a bien souvent deux visages… et bien malin qui peut dire lequel est le bon ! Question de grille de lecture effectivement…

      En ce qui concerne la « clé de l’œuvre codée de Maurice LEBLANC » que je n’ai pas encore évoqué dans ce blog (peut-être un jour lorsque je n’aurai plus rien à faire ou beaucoup de temps à perdre…), j’attends avec une certaine impatience (il me faut bien l’avouer !) la suite du monumental – par le nombre de pages s’entend – ouvrage de Patrick FERTE (universitaire émérite) pour lequel, je proposerai bien un titre s’il n’était déjà pris par quelqu’un d’autre : « Les cathédrales du vide »… c’est sans doute très médisant de ma part et j’espère sincèrement me tromper du tout au tout mais j’ai bien peur que non !

      Wait and see… perhaps !

      « Ma vie » est un vrai trésor injustement méconnu – sorti du contexte voilà une phrase qui peut sacrément porter à confusion – mais ce n’est pas le seul trésor enfoui de Maurice LEBLANC… j’essaierai d’en « publier » d’autres seulement gare au copyright !

      Longue vie aux « loups » et bonne continuation pour les mises en images à venir…

      Arne Lupinès

      Réponse

  5. La roche aux loups
    Mai 26, 2010 @ 17:43:06

    Euh… et longue vie à ce blog que je ne manquerais pas de feuilleter un peu plus à fond!

    Je suis en train de lire tous les Lupins en ce moment en fonction de la chronologie du personnage (et non des dates de sortie des romans de Leblanc). J’en suis à AL contre Herlock Sholmès, duel assez savoureux.

    Longue vie!

    Franck.

    Réponse

  6. La roche aux loups
    Mai 26, 2010 @ 17:39:57

    Un bonjour des loups aux amis lupiniens, quoi de plus naturel, n’est-il pas?

    Ayant découvert ce sympathique blog tout à fait au hasard de quelques recherches documentaires et iconographiques concernant une vidéo sur Etretat que j’étais en train de monter, je me permets donc un lien vers cette vidéo qui vient d’être publiée sur la toile.

    C’est chez les loups que çà se passe: http://larocheauxloups.wordpress.com/2010/05/26/arcanes-en-caux/

    Arsène Lupin, une vie extraordinaire? Qui en douterait… Le cambrioleur tout à la fois de plein pied dans le monde et un peu à côté, se réfugiant au creux de son repaire secret, gangue de pierre masquant les trésors véritables et insoupçonnés du monde.

    Bon visionnage à tous!

    Franck.

    Réponse

    • arnelupinès
      Juin 03, 2010 @ 21:52:25

      Cher ami « loup »,

      La vie d’Arsène Lupin est… réellement extraordinaire !

      C’est ainsi qu’elle est qualifiée dans les pages de la revue « Je sais tout ». Je pense d’ailleurs qu’aucun « lupinien » digne de ce nom n’en doute un seul instant, pas plus, qu’il ne doute que l’Aiguille soit creuse : Lupin l’a dit alors c’est donc vrai et il ne peut en être autrement…

      Quel « étrange voyage » que vous proposez là !

      Cette « lupinade » en pays de Caux est un bonheur pour nos yeux émus par tant de belles images (précieux témoins d’une belle époque !) superbement mises en musique et l’omniprésence d’un Président passionné pour qui les arcanes alchimiques des Demeures philosophales n’ont plus beaucoup de secrets…

      Hélas, mille fois hélas, le Mystère Lupin (pour autant qu’il y en ait un !?) reste quant à lui… entier !

      Libre à moi de penser et de dire qu’il est fait ici fausse route malgré l’indéniable qualité cinématographique…

      Et in arcadia ego, ami « loup » !

      Arne Lupinès

      Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :