Etrennes 2011 (2)

Pour en finir avec les étrennes 2011, venons-en au plus… disons, douloureux : la reprise des « Aventures extraordinaires d’Arsène Lupin » aux éditions Jean-Claude GAWSEWITCH :

Edition de masse : 17,3 x 23,7 cm (ép. 3,5 cm pour 900 gr, couverture souple), 368 pages sur 2 colonnes avec de nombreuses illustrations.

Voilà certainement ma plus grosse déception en cette fin d’année…

L’ouvrage aurait pu être une véritable référence en la matière comblant un manque certain et qui plus est, un superbe « cadeau » de Noël ou de Noëlle (si c’est mamie fortunée qui l’offre)… hélas, mille fois hélas et tant pis si je froisse certains, cette réédition n’est pas à la hauteur de ce qu’elle aurait du être me laissant l’amer sentiment d’un « gros gâchis » : gros par le poids et le prix… gâchis pour le reste !

C’est peut être un peu « lourd » de ma part mais c’est à la mesure de ma déconvenue !!

Après une lettre introductive où s’exprime l’affectueux souvenir familial, le lecteur fortuné trouve une brillante introduction non signée (c’est bien la première fois que je vois ça!?) qui le transporte aux temps bénis du roi des magazines… celui qui dit tout car il « sait tout » sur le roi des voleurs.

Il y a ambiguïté… la préface n’est pas l’introduction ! Alors rendons à César ce qui lui est dû et à un grand ami, aperçu furtivement dans ce blog, la griffe de son coup de patte félin : H. LECHAT !!

Ceci dit, ce n’est pas tout : à la « traîtrise » s’ajoute à la page 308… l’incohérence. En lieu et place de « l’aiguille creuse », le lecteur y trouve le début des confidences du gentleman (les trois premières histoires seulement).

Je veux bien croire que l’épaisseur de « l’aiguille » ne permettait pas de trouver sa place à la suite de « la lampe juive » mais quand même… c’est un comble de se « moquer » (pour ne pas dire autre chose) des lupiniens à ce point !!

Toutefois, me direz-vous… cette édition ne leur est peut être pas destinée !?

Pour votre information, sachez cher éditeur que « les confidences d’Arsène Lupin » forment un tout cohérent et que vous vous permîtes de dissocier l’indissociable !

C’est un manque de respect évident pour l’œuvre, l’auteur et accessoirement… le lecteur.

Pourquoi ne pas avoir tout simplement « césurer » à la 307ème page !?

Autre « point noir » : bien que toutes les illustrations de la revue Je sais tout soient présentes, la qualité n’est pas au rendez-vous… à l’instar du portrait de Maurice LEBLANC, les reproductions sont plutôt sombres et manquent de « netteté », de « définition ».

C’est tout de même curieux qu’en 2011, on ne soit pas capable de faire aussi bien qu’en 1905 !?

Sans doute une histoire de papier, me direz-vous !

A ce propos, celui utilisé par l’imprimeur a une grosse appétence pour l’eau… papier et eau ne font pas bon ménage mais celui-là : c’est un vrai buvard.

Il y a quand même du positif dans cette édition outre, bien entendu, la restitution des textes dans leur jus originel (pour laquelle ce blog milite ardemment)… la police de caractères utilisée est « super lisible » et rend la lecture très agréable.

Cependant, il n’en reste pas moins vrai qu’in fine, il manque six histoires pour atteindre les vingt annoncées… où sont-elles passées ?

Nous fera-t-on croire que l’éditeur ne sait pas compter !? (ça, je n’y crois pas un instant)

Arsène Lupin est-il passé par là ??

Ou bien… doit-on crier : au voleur !!

ment votre…

A. Lupinès

Publicités

13 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Association des Amis d'Arsène Lupin
    Mai 01, 2012 @ 13:48:09

    Notre ami Lupinès sait que je ne partage pas tout à fait son analyse tranchée et sans appel de l’édition Balland/Gawsewitch des « Aventures extraordinaires… ». Même si le résultat n’est pas à la hauteur de ce que peut en attendre un lupinien intransigeant, il faut reconnaître à J.-C Gawsewitch un courage certain d’avoir osé faire là un vrai travail d’éditeur et les « Vingt histoires » sont bien là, conforme à la ligne dans la ligne éditoriale qu’il a voulue et qu’il assume. Ce n’est pas si courant…

    Certes, cette manière de faire n’a pas répondu à la logique d’Arne qui a, bien sûr, toute sa valeur et que je respecte. Mais Gawsewitch a su trouver un compromis éditorial sans « prétendre contenter tout le monde et son père ».

    Alors oui, le papier est un peu buvard ! Oui le livre est un peu cher ! Oui, les illustrations sont un peu pâlotes et sont plus proches de la photocopie que de la taille-douce ! Eh oui l’absence de signature de l’avant-propos est vraiment dommage, mais les lupiniens véritables y reconnaîtront « la patte féline d’Hervé Lechat » (sic…).

    Mais les résultats sont là et le grand public n’a pas boudé son plaisir…

    Alors… « Les Aventures extraordinaires… » ont leur place dans ma bibliothèque et j’ai plaisir à les feuilleter…

    Pierre-A. Dumarquez
    Président de l’A.A.A.L.

    Réponse

  2. Sandrine
    Mar 21, 2012 @ 11:40:20

    Bonjour,

    Je prépare actuellement pour une revue de collectionneurs et d’arts décoratifs un article sur Maurice Leblanc. A ce sujet, j’aurais souhaité vous faire partager deux cartes postale de 1909, présentant des scènes de la pièce en 4 actes de Francis de Croizet et Leblanc . A quelle adresse mail puis-je vous les transmettre ?. Cordialement
    Sandrine

    Réponse

    • arnelupinès
      Mai 02, 2012 @ 10:33:08

      Avec un retard de sénateur, je vous remercie de votre amical partage Sandrine ! Peut-être pourriez-vous nous indiquer dans quelle revue paraitra votre article, s’il est aussi intéressant qu’un certain « guide de la photographie ancienne », l’Agence Lupin & Cie sera heureuse d’en rendre compte…

      PS : pour les photos ne vous tracassez pas, l’Agence a dans ses archives les CP en question !

      Réponse

  3. Finrod
    Jan 18, 2012 @ 16:45:31

    Bonjour à tous

    Petite série de reportage bien sympathique :
    http://www.francetv.fr/culturebox/feuilleton-dans-lombre-darsene-lupin-gentleman-cambrioleur-75937

    …et intéressante….

    Finrod

    PS : Très sympa aussi ce site 😉

    Réponse

    • arnelupinès
      Mai 01, 2012 @ 14:52:15

      Oh oui, Finrod… petite série très amusante et interprétée par de vrais bons acteurs lupiniens sur un superbe scénario du facétieux JD (inutile d’écrire à l’Agence, elle n’en dira pas plus concernant l’identité de l’auteur !)

      Réponse

  4. Marianne
    Jan 02, 2012 @ 23:51:15

    Eh bien, heureusement pour moi le Père Noël a fait le bon choix en m’offrant plutôt le livre d’André-François Ruaud réédité aux Moutons électriques : la vraie vie d’Arsène Lupin avec du Sholmès dedans !

    Réponse

    • arnelupinès
      Jan 03, 2012 @ 00:08:05

      Heureux Sholmès dont l’excellente nouvelle figure maintenant dans deux « RUAUD » !

      Entendons-nous bien mon acrimonie porte sur la forme de l’édition pas sur le fond (dans la mesure où les textes sont identiques aux originaux !).

      Réponse

  5. La roche aux loups
    Jan 02, 2012 @ 21:41:27

    Warf! Eh bé… Heureusement que je viens de l’acheter d’occase! Ceci dit, je n’avais pas pensé à Gallica…

    Je tombe un peu des nues. Pour info, l’ayant cherché vers le 27 et 28 décembre sur Paris et ne l’ayant pas trouvé (ni à la FNAC, ni chez Gibert, ni chez Virgin, ces trois gros distributeurs m’ayant affirmé s’être fait dévaliser pour Noël), l’on ma dit chez Gibert qu’un « nouveau arrive vers le 12 janvier ». Donc affaire à suivre…

    Perso, je suis en train de lire toutes les aventures de Lupin mais dans la chronologie du personnage et non des sorties de Maurice Leblanc, chronologie des aventures que j’ai pu trouver ici: http://francois.pernot.perso.sfr.fr/page01.htm#chrono.

    C’est sûr que s’ils annoncent vingt pour n’en mettre que 14, il y a un problème…

    M…ince, alors!

    F.B.

    Réponse

    • arnelupinès
      Jan 02, 2012 @ 23:45:04

      Oui… j’avoue y avoir été un peu fort mais là franchement c’est proportionnel à ma déception ! Cette édition est une première… il faut le reconnaître !

      Je m’attendais aussi à quelque chose d’autre… quelque chose de moins « bâclé », de plus respectueux des textes originaux et de leurs illustrations avec un minimum d’ appareillage « critique » mais c’est vrai que cela demandait un spécialiste pour l’écrire et lui n’aurait certainement pas validé le tronçonnage des confidences du gentleman !

      Cela étant si cette édition donne envie à un public plus important de se pencher sur le « cas Lupin » après tout… c’est tant mieux !

      Lire les aventures d’Arsène Lupin dans la chronologie du personnage est certainement la meilleure façon d’appréhender à quel point le personnage évolue au fil du temps…

      Pour les 14/20, c’est uniquement un question de définition : « la dame blonde » constitue une histoire et elle se compose de six épisodes (d’un côté ça fait 6 de l’autre 1 !).

      Réponse

  6. Sterell
    Jan 02, 2012 @ 16:38:16

    Bigre ! Je l’ai échappé belle ! J’ai failli investir dans cet ouvrage pour lire enfin les premières versions de la geste lupinienne.
    Merci cher Arne de m’avoir évité cette déconvenue…

    Réponse

    • arnelupinès
      Jan 02, 2012 @ 17:02:36

      Dear Sholmès, j’en suis le premier désolé comme tu peux l’imaginer !

      Maintenant, j’ose espérer que le texte qui a été visiblement ressaisi (reconnaissance OCR !?) l’a été correctement… je t’avoue ne pas avoir vérifié !

      Réponse

  7. Marianne
    Jan 02, 2012 @ 16:16:03

    Espérons que d’autres éditeurs auront l’envie de rendre un meilleur hommage à Arsène Lupin comme à Maurice Leblanc ! Les Éditions des Falaises ont-elles par hasard quelque projet ?

    Réponse

    • arnelupinès
      Jan 02, 2012 @ 16:52:53

      Franchement, il m’en a coûté d’écrire cet article… pour une fois, qu’un éditeur se lançait dans une édition sortant de l’ordinaire, pensez donc : les textes « lupiniens » primitifs !

      Enfin quoi, on pouvait espérer qu’il le fasse consciencieusement surtout vu le prix de vente pratiqué, sachant que les textes sont disponibles gratuitement sur Gallica, et que la documentation photographique (illustrations) ainsi que le texte introductif ne lui ont rien coûté…

      Mais non, c’était sans doute… rêver d’un autre monde comme dit la chanson !

      A ma connaissance, pas de projets en ce sens chez PTC / éditions des falaises.

      Par contre, si et seulement si, les ventes sont au rendez-vous… il y aura un deuxième volume probablement de la même mouture.

      Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :