Etrennes 2011 (1)

Heureux lupiniens qui ont pu trouver cette année au pied du sapin un nombre inhabituel de présents tout à la gloire du gentleman et de son historiographe : 2011 restera certainement un bon cru et cela malgré un gros « loupé » (voir 2ème partie) !

Mais commençons par le meilleur qui n’a d’ailleurs rien de lupinien… c’est un véritable bonheur que de voir enfin réapparaître « Une Femme », le premier roman de Maurice LEBLANC dont il a déjà été question dans les pages de ce blog.

L’ouvrage est repris aux éditions des falaises (avril 2011) avec une préface de l’irremplaçable Jacques DEROUARD, l’incontournable biographe de Maurice LEBLANC :

Réédition pour grandes poches : 13 x 21 cm (ép. 2,8 cm pour 440 gr, couverture souple avec rabats), 351 pages sans illustration.

Le roman appartient au genre « naturaliste » et à ce titre, il se veut une peinture réaliste de la société y compris dans ses aspects immoraux ou vulgaires… Jacques DEROUARD note que Maurice LEBLANC y règle ses comptes avec la bourgeoisie rouennaise qui lui a valu bien des malheurs dans sa jeunesse dont un an d’exil dans la brumeuse Angleterre (déjà pour une histoire de femme !).

Saluons une nouvelle fois les éditions des falaises qui produisent, cette fois encore, un livre de qualité et qui plus est… conforme à l’édition originale ! Ainsi, le voyage de noces de l’héroïne en Bretagne, absent de la réédition OLLENDORFF de 1907 (!?), a retrouvé sa place initiale (Chapitre II).

Extrait de l’œuvre :

« Le vice l’attendait comme un fiancé, comme un maître auquel il faut obéir. Elle était condamnée à l’adultère, et elle ne pouvait pas plus échapper à son destin que ne peut échapper à la mort le criminel désigné par la justice humaine. Elle entrerait fatalement dans l’innombrable tourbe des coupables et des menteuses, comme elles, sans doute, ballottée d’amour en amour, comme elles abreuvée d’opprobres et de honte, comme elles promise à d’âpres voluptés et à d’inexprimables écœurements. »

Faisons le souhait que 2012 voit la réédition de « ceux qui souffrent »…

——– o ——– O ——– o ——–

Avec le XXIème volume de la bibliothèque rouge aux éditions les moutons électriques, André-François RUAUD propose « Arsène Lupin, une vie », quatrième version de son Arsène Lupin dont nous avons déjà parlé dans les pages de ce blog :

Nouvelle édition pour « ruaud-dépendants » : 17 x 21 cm (ép. 3 cm pour 622 gr, couverture souple avec rabats), 348 pages avec deux livrets d’illustrations.

« Les nombreuses vies d’Arsène Lupin ont été remaniées : plus de texte, moins d’images… hélas, j’avoue ne pas avoir encore trouvé le temps de me plonger sérieusement dans cette nouvelle mouture du voyage en « Lupinie » proposé par l’auteur.

A première vue, André-François RUAUD a complètement réécrit son texte, parions que ce n’est pas pour rien et qu’il a su y intégrer de nouvelles trouvailles…

——– o ——– O ——– o ——–

Côté cinéma, Gaumont a sorti en DVD « Signé Arsène Lupin » d’Yves ROBERT, scénario de Jean-Paul RAPPENEAU (N & B – 1959 – durée : 1h36) dans sa collection Gaumont à la demande :

La copie en DVD est d’excellente qualité tant pour l’image que pour le son !

Certes, Robert LAMOUREUX (disparu en 2011) n’est pas l’Arsène Lupin de référence mais il y a-t-il seulement une référence possible pour le rôle? L’acteur est fidèle à lui-même : vif, gouailleur et enjoué dans un film plaisant qui s’est attaché uniquement au coté facétieux du gentleman !

Je ne peux résister à la tentation de recopier l’inscription laissée par une main lupinienne sur le mur d’une cellule :

« ARSENE LUPIN NE VOLE QU’AUX RICHES
LA REPUBLIQUE N’A RIEN A CRAINDRE »

Sans commentaire…

ment votre…

A. Lupinès

Advertisements

7 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. La roche aux loups
    Jan 03, 2012 @ 13:51:54

    Ah oui OK! On est pas prêt de le voir… 😦
    J’ose espérer que çà viendra.

    Répondre

    • arnelupinès
      Jan 03, 2012 @ 21:17:03

      Hélas, ça risque d’être long ! Mais, sait-on jamais !? Les éditions des falaises se sont bien lancées dans l’aventure… trois titres à ce jour, c’est pas si mal !?

      Répondre

      • La roche aux loups
        Jan 04, 2012 @ 15:34:15

        Tout à fait. Peut-être le passage de l’oeuvre de Leblanc dans le domaine public va encourager les rééditions plus classieuses ou respectant les éditions d’origine. L’espoir fait vivre :).

        F.B.

  2. La roche aux loups
    Jan 02, 2012 @ 13:18:42

    Excellente nouvelle que ce « Une femme ». L’extrait m’en met la bave aux babines! Je vais aller fouiner…

    F.B.

    Répondre

    • arnelupinès
      Jan 02, 2012 @ 14:39:26

      Oups… euh, j’espère ne pas avoir déclenché un réflexe pavlovien chez les loups? Amitiés amusées…

      Répondre

      • La roche aux loups
        Jan 02, 2012 @ 21:28:02

        🙂 Pas de soucis. Je suis assez curieux de découvrir cette facette de l’auteur. Je suis également très intrigué par le titre « L’oeuvre de mort ». Je ne sais si ce livre est édité aujourd’hui mais j’aimerais bien le trouver.

        Lupinement & Cie,

        F.B.

      • arnelupinès
        Jan 02, 2012 @ 22:20:00

        Personnellement, c’est cette facette que je préfère chez Maurice LEBLANC et pour Sir Arthur CONAN DOYLE c’est du pareil au même (Arsène Lupin et Sherlock Holmes ne sont finalement qu’une petite partie de leurs écrits).

        « L’œuvre de mort » est malheureusement très difficile à trouver aujourd’hui… elle n’a pas été éditée depuis 1896, je dirai en avoir vu au maximum cinq exemplaires en 10 ans !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :