1890 – 1 : Le Sauvetage

Le nom de Maurice LEBLANC apparaît, pour la première fois dans une revue parisienne, le 15 Mars 1890, il s’agit de la Revue Illustrée (n° 103) où il publie une nouvelle : Le Sauvetage.

La revue bimensuelle en est à sa cinquième année, son contenu est essentiellement littéraire (textes de BARRES, RICHEPIN, HUYSMANS, FRANCE, MAUPASSANT,…) et son apparence, haut de gamme (papier de qualité grand format : 24,5 x 30 cm, nombreuses illustrations dont certaines en couleurs).

Maurice LEBLANC est alors âgé de 26 ans, la nouvelle est imprimée sur 4 pages (258 à 261) et accompagnée de deux illustrations de Paul THOMAS :

L’action se passe à Etretat, l’auteur y évoque déjà l’aiguille (à ce propos, voir L’Aiguille creuse), la nouvelle est typique du style LEBLANC : ironie du titre, manière dont l’intérêt est ménagé, dénouement inattendu…

La nouvelle sera reprise dans Le Voleur illustré du 3/04/1890 puis, dans le Gil Blas illustré, le 16/10/1892, sous le titre Un Sauvetage avec un dessin de STEINLEN :

Enfin, elle sera publiée en volume en 1904, sous le titre Le Naufragé, dans le recueil Gueule-Rouge 80-Chevaux avec de nombreuses modifications.

ment votre…

A. Lupinès