DEROUARD, Jacques (1)

Citoyen normand, membre du Cymbalum Pataphysicum, Jacques DEROUARD est professeur de lettres. Il est aussi l’auteur de préfaces aux aventures d’Arsène Lupin (collection « Les Intégrales du Masque ») et d’un documentaire TV sur Maurice LEBLANC (série « Un siècle d’écrivains »).

1989 – Maurice LEBLANC Arsène Lupin malgré lui (Séguier – 1ère édition) :

Genre : Biographie

Un pavé : 16 x 21 cm (ép. 4 cm pour 850 gr), 611 pages, sans illustration ni photo… que du texte à lire dans cette biographie : pour suivre pas à pas, Maurice LEBLANC… jour après jour !

Le livre commence sur une remarque amusante : Arsène Lupin est si célèbre qu’on hésite à le présenter. Son créateur, Maurice LEBLANC, est toujours un « illustre inconnu ».

Il se termine sur un constat tout aussi amusant : Maurice LEBLANC entre dans le Petit Larousse illustré quarante ans après sa mort. Enviable postérité, comparée à celle de nombre de ses contemporains, qui y étaient entrés de leur vivant, et ont depuis sombré dans l’oubli !

Mon avis : Véritable travail de bénédictin, cette biographie est plutôt touffue mais la lecture en reste, non seulement facile mais, plaisante (à condition de ne pas être un lecteur pressé : 600 pages de texte oblige). Malheureusement, elle n’est pas toujours exacte (corrections dans la 2ème édition) et la bibliographie chronologique en fin de volume est à oublier (celle de la 2ème édition étant bien meilleure).

2001 – Maurice LEBLANC Arsène Lupin malgré lui (Séguier – 2ème édition) :

Genre : Biographie

Un pavé plus léger cette fois : 15 x 21 cm (ép. 2,8 cm pour 560 gr), 355 pages, avec un petit cahier photos, toujours pour suivre pas à pas, Maurice LEBLANC…

Le livre commence d’une manière plus classique : Maurice LEBLANC est né à Rouen le dimanche 11 décembre 1864, à quatre heures du matin, au n° 2 de la rue de Fontenelle.

Il se termine aussi d’une manière très classique : L’hôtel où il s’est installé ne voulant point garder un malade, on le fait entrer le 5 novembre (pour info : 1941) à l’hôpital Saint-Jean de Perpignan, où il décède le lendemain.

Mon avis : Version revue et corrigée de la 1ère édition, cette nouvelle biographie est plus intéressante que la précédente. Toujours aussi plaisante à lire, il est cependant bien plus facile de s’y retrouver (dommage toutefois que le cahier photos soit aussi maigre car il est de qualité !). La bibliographie chronologique en fin de volume est précieuse ainsi que le court chapitre qui la suit, consacré aux sources à caractère autobiographique.

A quand une nouvelle édition revue et augmentée cette fois de tout ce que l’on a appris depuis 10 ans sur Maurice LEBLANC !?

ment votre…

A. Lupinès

Publicités