Repères

Les œuvres de Maurice LEBLANC ont, d’une manière générale, été publiées sous forme de feuilletons dans des journaux ou des revues (éditions pré-originales) avant d’être éditées en volume (éditions originales) puis reprises ensuite sous diverses formes : fascicules, volumes, épisodes détachés…

Le texte des différentes éditions a été revu par l’auteur et donne lieu, parfois, à des variantes.

Le lecteur trouvera ci-dessous la chronologie des éditions originales agrémentée d’une sélection de couvertures… ce sont là les « véritables piliers » d’une création littéraire de près de cinquante ans, abondante et variée :

1890

En novembre : Des couples, recueil de contes. Un vol. 12 x 18,5 de 308 p., éd. Ernest KOLB (publication à compte d’auteur).

1893

En mai : Une femme, roman – 1ère publication dans Gil Blas (9 avril – 26 mai 1893). Un vol. 11 X 18 de 344 p., éd. Paul OLLENDORFF.

——– o ——– O ——– o ——–

——– o ——– O ——– o ——–

1894

En avril : Ceux qui souffrent, recueil de nouvelles – 1ère publication dans Gil Blas (3 octobre 1892 – 9 avril 1894). Un vol. 11 x 18 de 346 p., éd. Paul OLLENDORFF.

1895

En novembre : L’œuvre de mort, roman. Un vol. 11,5 x 18,5 de 358 p., éd. Paul OLLENDORFF.

1896

En mai : Les heures de mystère, recueil de contes – 1ère publication principalement dans Gil Blas (14 novembre 1892 – 2 avril 1896). Un vol. 11,5 x 18,5 de 312 p., éd. Paul OLLENDORFF.

1897

En avril : Armelle et Claude, roman. Un vol. 11,5 x 18,5 de 246 p., éd. Paul OLLENDORFF.

——– o ——– O ——– o ——–

——– o ——– O ——– o ——–

1898

En février : Voici des ailes !, roman – 1ère publication dans Gil Blas (11 – 29 décembre 1897). Un vol. 13,5 x 18 de 218 p., couverture et illustrations de Lucien METIVET, éd. Paul OLLENDORFF.

1899

En juillet : Les lèvres jointes, recueil de contes – 1ère publication principalement dans Gil Blas et Le Journal (27 novembre 1893 – 13 février 1899). Un vol. 11,5 x 18,5 de 318 p., éd. Paul OLLENDORFF.

1901

En février : L’enthousiasme, roman. Un vol. 11,5 x 18,5 de 296 p., éd. Paul OLLENDORFF.

1904

En juin : Gueule-rouge 80-chevaux, recueil de contes – 1ère publication principalement dans L’Auto (9 août 1903 – 1er juin 1904). Un vol. 11,5 x 18,5 de 308 p., couverture illustrée de Lucien FAURE, éd. Paul OLLENDORFF.

——– o ——– O ——– o ——–

——– o ——– O ——– o ——–

1907

En juin : Arsène Lupin, gentleman-cambrioleur (*), recueil de nouvelles – 1ère publication dans Je sais tout (15 juillet 1905 – 15 décembre 1905 – 15 janvier 1906 – 15 février 1906 – 15 avril 1906 – 15 mai 1906 – 15 juin 1906 – 15 juillet 1906 – 15 mai 1907). Un vol. 12 x 18,5 de 308 p., couverture illustrée d’Henri GOUSSE, éd. Pierre LAFITTE & Cie.

1908

En février : Arsène Lupin contre Herlock Sholmès (*), recueil de récits – 1ère publication dans Je sais tout (15 novembre 1906 – 15 décembre 1906 – 15 janvier 1907 – 15 février 1907 – 15 mars 1907 – 15 avril 1907 – 15 septembre 1907 – 15 octobre 1907). Un vol. 12 x 18,5 de 322 p., couverture illustrée, éd. Pierre LAFITTE & Cie.

1909

En mars : Arsène Lupin (*), pièce de théâtre en quatre actes en collaboration avec Francis de CROISSET – 1ère publication dans L’Illustration Théâtrale du 27 mars 1909 (pièce jouée à l’Athénée le 28 octobre 1908). Un vol. 12 x 18,5 de 324 p., couverture illustrée du portrait des acteurs (André BRULE & ESCOFFIER), éd. Pierre LAFITTE & Cie.

En juin : L’aiguille creuse (*), roman – 1ère publication dans Je sais tout (15 novembre 1908 – 15 décembre 1908 – 15 janvier 1909 – 15 février 1909 – 15 mars 1909 – 15 avril 1909 – 15 mai 1909). Un vol. 12 x 18,5 de 344 p., couverture illustrée, éd. Pierre LAFITTE & Cie.

——– o ——– O ——– o ——–

——– o ——– O ——– o ——–

1910

En juin : 813 (*), roman – 1ère publication dans Le Journal (5 mars – 24 mai 1910). Un vol. 12 x 18,5 de 498 p., couverture illustrée (signature d’Arsène Lupin), éd. Pierre LAFITTE & Cie.

1911

En avril : La frontière, roman – 1ère publication dans Excelsior (17 décembre 1910 – 23 janvier 1911). Un vol. 12 x 19 de 348 p., couverture en rouge et noir, éd. Pierre LAFITTE & Cie.

1912

En août : La robe d’écailles roses – « aventures sentimentales et tragiques », recueil de récits – 1ère publication dans Excelsior, Fémina, l’Auto et Je sais tout (1er juin 1902 – 31 décembre 1911). Un vol. 12 x 19 de 352 p., couverture en rouge et noir, éd. Pierre LAFITTE & Cie.

En novembre : Le bouchon de cristal (*), roman – 1ère publication dans Le Journal (25 septembre 1912 – 9 novembre 1912). Un vol. 12 x 19 de 332 p., couverture en rouge et noir, éd. Pierre LAFITTE & Cie.

En décembre : La pitié, pièce de théâtre en trois actes – 1ère représentation le 7 mai 1906 au théâtre Antoine. Un vol. 12 x 19 de 126 p., éd. Pierre LAFITTE & Cie.

1913

En juillet : Les confidences d’Arsène Lupin (*), recueil de contes – 1ère publication dans Je sais tout (15 avril 1911 – 15 mai 1911 – 15 juin 1911 – 15 juillet 1911 – 15 août 1911 – 15 septembre 1911 – 15 novembre 1912 – 15 décembre 1912 – 15 janvier 1913 – 15 février 1913). Un vol. 12 x 18,5 de 366 p., couverture en rouge et noir, éd. Pierre LAFITTE & Cie.

——– o ——– O ——– o ——–

——– o ——– O ——– o ——–

1916

En juin : L’éclat d’obus (1914) (* uniquement à partir de l’édition en fascicule – août 1923), roman – 1ère publication dans Le Journal (20 septembre – 7 novembre 1915). Un vol. 12 x 18,5 de 318 p., couverture illustrée d’A. RAPENO, éd. Pierre LAFITTE.

1918

En avril : Le triangle d’or (*), roman – 1ère publication dans Le Journal (21 mai – 26 juillet 1917). Un vol. 12 x 18,5 de 302 p., couverture illustrée, éd. Pierre LAFITTE.

1919

En octobre : L’île aux trente cercueils (*), roman – 1ère publication dans Le Journal (6 juin – 3 août 1919). Un vol. 12 x 18,5 de 300 p., couverture en rouge et noir (la 1ère avec le monogramme de l’éditeur), éd. Pierre LAFITTE.

1920

En décembre : Les trois yeux, roman – 1ère publication dans Je sais tout (15 juillet 1919 – 15 octobre 1919). Un vol. 12 x 18,5 de 224 p., couverture en rouge et noir, éd. Pierre LAFITTE.

——– o ——– O ——– o ——–

——– o ——– O ——– o ——–

1921

En juin : Les dents du tigre (*), roman en deux volumes : 1ère partie « Don Luis Perenna » & 2ème partie « Le secret de Florence » – 1ère publication dans Le Journal (31 août – 31 octobre 1920). Deux vol. 12 x 18,5 de 224 et 222 p., couverture en rouge et noir, éd. Pierre LAFITTE.

En octobre : Le formidable événement, roman – 1ère publication dans Je sais tout (15 octobre 1920 – 15 novembre 1920). Un vol. 12 x 18,5 de 222 p., couverture en rouge et noir, éd. Pierre LAFITTE.

1922

En juin : Le cercle rouge, roman adapté du film éponyme – 1ère publication dans Le Journal (4 novembre 1916 – 20 janvier 1917). Un vol. 12 x 18,5 de 254 p., couverture en rouge et noir, éd. Pierre LAFITTE.

1923

En avril : Dorothée, danseuse de corde, roman – 1ère publication dans Le Journal (28 janvier – 16 mars 1923). Un vol. 12 x 18,5 de 256 p., couverture en rouge et noir, éd. Pierre LAFITTE.

En juin : Les huit coups de l’horloge (*), recueil de nouvelles – 1ère publication dans Excelsior (17 décembre 1922 – 28 janvier 1923). Un vol. 12 x 18,5 de 254 p., couverture en rouge et noir, éd. Pierre LAFITTE.

1924

En juillet : La comtesse de Cagliostro (*), roman – 1ère publication dans Le Journal (10 décembre 1923 – 30 janvier 1924). Un vol. 12 x 18,5 de 254 p., couverture en rouge et noir, éd. Pierre LAFITTE.

——– o ——– O ——– o ——–

——– o ——– O ——– o ——–

1925

En juin : La vie extravagante de Balthazar, roman – 1ère publication dans Le Journal (26 décembre 1924 – 21 janvier 1925). Un vol. 12 x 18,5 de 202 p., couverture en rouge et noir (la dernière avec le monogramme de l’éditeur), éd. Pierre LAFITTE.

1927

En juin : La demoiselle aux yeux verts (*), roman – 1ère publication dans Le Journal (8 décembre 1926 – 18 janvier 1927). Un vol. 12 x 18,5 de 230 p., couverture en rouge et noir nouveau « style », éd. Pierre LAFITTE.

1928

En juin : L’agence Barnett & Cie (*), recueil de nouvelles – 1ère publication partielle dans Lectures pour tous (octobre 1927 – janvier 1928). Un vol. 12 x 18,5 de 224 p., couverture en rouge et noir nouveau « style », éd. Pierre LAFITTE.

1929

En mars : La demeure mystérieuse (*), roman – 1ère publication dans Le Journal (25 juin – 31 juillet 1928). Un vol. 12 x 18,5 de 224 p., couverture en rouge et noir nouveau « style », éd. Pierre LAFITTE.

1930

En juin : Le prince de Jéricho, roman – 1ère publication dans Le Journal (20 juillet – 25 août 1929). Un vol. 12 x 18,5 de 222 p., couverture en rouge et noir nouveau « style », éd. Pierre LAFITTE.

1931

En juin : La Barre-y-va (*), roman – 1ère publication dans Le Journal (8 août – 15 septembre 1930). Un vol. 12 x 18,5 de 224 p., couverture en rouge et noir nouveau « style », éd. Pierre LAFITTE.

——– o ——– O ——– o ——–

——– o ——– O ——– o ——–

1932

En juin : De minuit à sept heures, roman – 1ère publication dans Le Journal (26 octobre – 25 décembre 1931). Un vol. 12 x 18,5 de 220 p., couverture en rouge et noir nouveau « style », éd. Pierre LAFITTE.

En juillet : La forêt des aventures, roman en collaboration avec André de MARICOURT – 1ère publication dans Le Gaulois sous le titre « Peau d’Ane et don Quichotte » (23 octobre – 30 décembre 1927). Un vol. 17 x 25,5 de 236 p., couverture cartonnée et illustrée de Roger BRODERS, éd. DELAGRAVE.

1933

En mai : La femme aux deux sourires (*), roman – 1ère publication dans Le Journal (6 juillet – 20 août 1932). Un vol. 12 x 18,5 de 256 p., couverture en rouge et noir nouveau « style », éd. Pierre LAFITTE.

En septembre : Victor, de la brigade mondaine (*), roman – 1ère publication dans Paris-Soir (17 juin – 15 juillet 1933). Un vol. 12 x 18,5 de 220 p., couverture en rouge et noir nouveau « style », éd. Pierre LAFITTE.

——– o ——– O ——– o ——–

——– o ——– O ——– o ——–

1934

En février : L’image de la femme nue, roman. Un vol. 12 x 19 de 282 p., éd. Ernest FLAMMARION.

En juillet : Le chapelet rouge, roman – 1ère publication dans La Volonté sous le titre « les clefs mystérieuses » (21 novembre – 31 décembre 1932). Un vol. 12 x 18,5 de 190 p., couverture en rouge et noir nouveau « style », éd. Pierre LAFITTE.

1935

En juin : Le scandale du gazon bleu, roman. Un vol. 12 x 19 de 242 p., éd. Ernest FLAMMARION.

En juillet : La Cagliostro se venge (*), roman – 1ère publication dans Le Journal (21 juillet – 23 août 1934). Un vol. 12 x 18,5 de 224 p., couverture en rouge et noir nouveau « style », éd. Pierre LAFITTE.

1941

En novembre : Les milliards d’Arsène Lupin (*), roman – 1ère publication dans L’Auto (10 janvier – 11 février 1939). Un vol. 12 x 18 de 188 p., collection L’Enigme, couverture illustrée d’André PECOUD, éd. HACHETTE (l’épisode du 3 février 1939 a été oublié ! Il manque à cette édition mais également… aux suivantes !?).

——– o ——– O ——– o ——–

Pour être un peu plus complet, on peut ajouter :

1911

En septembre : Une aventure d’Arsène Lupin (*), pièce de théâtre en un acte – 1ère représentation le 15 septembre 1911 à « La Cigale » et 1ère publication en avril 1998 dans Maurice LEBLANC Vol.1, éd. LE MASQUE – LIBRAIRIE DES CHAMPS ELYSEES.

1912

? : L’homme à la peau de bique (*), nouvelle non reprise dans les confidences d’Arsène Lupin mais figurant dans l’édition originale anglaise (The confessions of Arsène Lupin, Mills & Boon, London, 1912) sous le titre « a tragedy in the forest of Morgues » – 1ère publication française en mai 1927 dans le recueil L’amour selon les romanciers français, éd. BAUDINIERE.

1920

En septembre : Le retour d’Arsène Lupin (*), pièce de théâtre en un acte en collaboration avec Francis de CROISSET – 1ère publication dans Je sais tout (15 septembre 1920 – 15 octobre 1920).

1921

En août : Le coffret de voyage, nouvelle – 1ère publication dans Je sais tout (15 août 1921).

1924

En décembre : La dent d’Hercule Petitgris, nouvelle devenue « le pardessus d’Arsène Lupin » (*) en octobre 1926 (« The overcoat of Arsène Lupin » dans The Popular Magazine du 7 octobre 1926) – 1ère publication dans Les œuvres libres.

1929

? : Le pont brisé (*), nouvelle publiée dans l’édition originale américaine de l’agence Barnett & Cie (Arsène Lupin intervenes, Macaulay Company, NY, 1929) sous le titre « the bridge that broke » – 1ère publication française en octobre 2005 dans la revue 813 n° 94.

1930

En novembre : Le cabochon d’émeraude (*), nouvelle – 1ère publication dans Les annales politiques et littéraires (15 novembre 1930).

NB : les titres référencés avec (*) sont ceux de la « geste lupinienne » (c’est seulement dans ces ouvrages qu’apparait Arsène Lupin parfois… fort discrètement) !

ment votre…

A. Lupinès

Publicités

9 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. François Pernot
    Nov 27, 2011 @ 08:36:18

    très chouette blog , avec des documents intéressants qui vont me permettre de compléter mon site sur le sujet .

    Réponse

    • arnelupinès
      Déc 20, 2011 @ 18:20:36

      Merci pour le compliment et bien sur n’oubliez pas de citer vos sources ! C’est une chose qui me parait essentielle car sans elle il ne peut y avoir ni échange de valeur, ni respect mutuel…

      Réponse

  2. Allaire
    Fév 10, 2011 @ 10:05:15

    Cher Arne,
    Grand merci pour l’envoi de ce bel « envoi » de Boileau et Narcejac !
    (Au fait, si vous en aviez une copie davantage contrastée, ce serait génial !).
    Et puis quel enthousiasme transparaît décidément dans votre site !
    Où (comment) pourrait on vous rencontrer?
    Bien à vous,
    Bernard Allaire
    alias JIM

    Réponse

  3. LupinJapon
    Fév 08, 2011 @ 01:21:41

    Dans le cadre d’une étude sur les traductions japonaises – environ une vingtaine – de L’Aiguille creuse, j’ai remarqué que certaines traductions faisaient des coupes très sombres dans le texte original, enfin celui de la Librairie Générale Française de 1964. Je voudrais savoir si, autour des années 1960 – les traductions en question datent de cette période – il n’est pas sorti une édition française de L’Aiguille creuse dont le texte serait très différent du texte original.
    Je projette une visite à la Bnf, mais pour l’heure, je suis au Japon.

    Réponse

    • arnelupinès
      Fév 10, 2011 @ 19:12:08

      Chère Lupin de l’empire du Soleil Levant,

      Je suis touché de l’intérêt que vous portez à ce bien modeste blog et fier d’avoir trouvé un « écho » si loin dans un pays où les fans d’Arsène sont aussi nombreux. Cet enthousiasme « débordant » des japonais pour un bandit des antipodes, aussi élégant fut-il, est pour moi un grand mystère !?.

      Mais la question n’est pas là…

      Que dire des différences observées entre les différentes éditions ? Pour les éditions japonaises, je n’en sais rien mais j’ai idée que, comme en France, il y a des textes « allégés » ou « adaptés » entre les éditions pour la jeunesse (style bibliothèque verte), celles des années 30 à 50 (collection point d’interrogation ou l’énigme) et l’édition originale en volume (édition Pierre LAFITTE, juin 1909) sans compter qu’il est peut être nécessaire dans le cadre d’une traduction japonaise de tenir compte de la langue originale du texte « support de la traduction » (j’imagine que le résultat ne doit pas être le même si la « source » est en anglais ou en français et je suppose qu’il est plus facile de traduire de l’anglais au japonais que du français au japonais !?).

      Les différences notables des éditions françaises sont entre l’édition en revue (Je sais tout, novembre 1908 à mai 1909) et l’édition originale en volume.

      A ma connaissance, l’édition de la Librairie Générale Française (Livre de Poche, je suppose !?) des années 60 est conforme à l’édition originale de 1909 !

      Bon à savoir : Maurice LEBLANC a « modernisé » ses textes entre l’Aiguille creuse de 1909 est celle des années 30, les « voitures de louage » sont devenues des « autos », les « cochers » des « chauffeurs », la « calèche » un « coupé à quatre places », etc…

      En espérant vous avoir aiguillé vers un chemin non creux.

      Réponse

  4. Allaire
    Nov 07, 2010 @ 20:18:49

    Bonjour
    je viens de vous découvrir. Bravo !
    Ce serait bien de nouer contact, non? (voir notre site du Club du Suspense).
    Amitiés complices.
    Bernard, alias « JIM » (comme Barnett)

    Réponse

    • arnelupinès
      Fév 09, 2011 @ 23:07:17

      Avec un retard indigne d’Arsène, je vous remercie pour le bravo…

      Pour me faire pardonner, voici quelque chose qui devrait vous plaire :

      Envoi BN

      Et in Naoned ego, ami « Jim » n° 2 !

      Réponse

  5. Sholmès
    Juil 04, 2010 @ 09:47:10

    Beau boulot, ami Arne ! Cette table des matières exhaustive est une bonne idée. Et lorsque les liens auront été ajoutés ce sera -n’ayons pas peur des mots- parfait, plus facile à consulter que l’actuel référencement dans « catégories ».
    Quant à la déco, avec son papier un peu fané, c’est très Belle Epoque !
    Bref, chapeau (haut-de-forme) dear friend

    Réponse

    • arnelupinès
      Juil 04, 2010 @ 10:48:21

      Fidèle et brillant grand ami « behind the Channel »,

      Je suis très heureux que cela te convienne, je l’ai fait dans un esprit « index » afin de faciliter l’accès à certains articles qui, sans cela, seraient plus compliqués à retrouver (le gros problème des blogs !). Cela étant, il reste à « indexer » et aussi , là encore tu vas apprécier, à « redimensionner » les images…

      Quand au « haut de forme », bien que très en vogue à l’époque, il n’avait visiblement pas la cote auprès de Maurice LEBLANC qui lui préférait une coiffure à larges bords… signe d’anti-conformisme ! Mais comme aurait pu dire GIBUS, tout cela n’est affaire que de « classement »…

      Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :